Accueil ActualitésPréparer son discours avec La Voix Formation
Préparer son discours avec La Voix Formation
XAVIER LALERE

Mon premier discours - Cas pratique avec Xavier, chocolatier à Bordeaux

Une préparation de champion

Pour vous aider dans la rédaction et la prise de parole de votre 1er discours, j'ai choisi l'exemple de Xavier.

Un chocolatier bordelais que j'ai coaché pour l'inauguration de sa nouvelle boutique à Bordeaux.

Xavier m'a appelé en urgence à 3 jours de l'événement. Il avait besoin de mon aide dans la rédaction de son discours et dans sa prise de parole.

En plein préparatifs pour l'événement, au milieu de ses créations de chocolats pour Pâques, de ses commandes par téléphone et entre 2 clients, il n'avait guère le temps de se préparer pour ce moment si important pour son entreprise. 

80 personnes seraient présentes à l'inauguration de sa chocolaterie. Des amis, des voisins, ses partenaires et même Le Maire de Bordeaux et 2 de ses adjoints. La pression était grande.

Première étape : le message

Dès les premières minutes, Xavier m'a détaillé tout ce qui était important de mettre dans son discours :

Et il voulait commencer par le Pourquoi.

Très bonne idée ????

Pourquoi une nouvelle boutique à Bordeaux ?

Pourquoi ce lieu en particulier ?

Pourquoi les 80 personnes présentes étaient là ?

Pourquoi il s'est passionné pour le chocolat ?

Xavier voulait aussi mettre en avant son équipe, saluer ses partenaires, ses clients fidèles, remercier Le Maire.

Et le plus délicat pour lui était de demander au Maire présent d'obtenir l'autorisation d'installer 2 tables sur le trottoir pour permettre à ses clients de boire un chocolat chaud maison. Ce que la mairie refuse depuis très longtemps.

Enfin, un timing de 5 minutes était imposé pour ce discours. 5 minutes, c'est très court !

Entre 2 client, j'ai repris les idées de Xavier et je lui ai proposé une structure cohérente.

Deuxième étape : Le plan du discours

Xavier avait l'angoisse d'oublier des éléments dans son discours. Impossible pour lui d'apprendre par cœur. L'idéal était d'avoir quelques notes sur une fiche qui tient dans la main. Je lui ai proposé d'avoir ce "pense-bête" et d'improviser avec spontanéité autour des notes inscrites sur sa fiche. L'improvisation ne le rassurait pas mais il s'est fait confiance.

Pendant qu'il s'occupait d'un couple de client, je lui ai donc rédigé une fiche reprenant ses idées avec structure.

Voici le plan que nous avons validé pour l'inauguration de sa boutique

1. Bienvenue

La boutique

2. Pourquoi cette nouvelle boutique

3. Pourquoi ce lieu chargé d'histoire

L'équipe

4. Présentation de l'équipe (faire applaudir l'auditoire)

5. L'histoire de Xavier

Les invités

6. Remercier les clients fidèles

7. Remercier les partenaires

8. Remercier Le Maire

La requête

9. Requête au maire d'installer 2 tables sur la voie publique

Ce sont les notes que Xavier avait dans sa main pour son discours inaugural. Avec ce pense-bête, Impossible d'avoir un trou de mémoire. En cas d'oubli, il lui suffisait de regarder ses notes pour retomber sur ses pattes.

Troisième étape : le training

Ce matin là, à la boutique de Xavier, nous avons eu la chance d'avoir avec nous 2 membres de son équipe, dont son conjoint qui ont découvert avant tout le monde le discours (à peine sorti du four) de Xavier. Une aubaine qui permettait d'avoir déjà des retours constructifs et qui ont poussé Xavier à dompter son trac.

Après 2 répétitions successives, les mots venaient de plus en plus spontanément. Xavier était rassuré par ses notes à porté de main.

La 3eme répétition s'est faite sans notes, sans filet. Xavier avait oublié de remercier son équipe et de parler de lui. Mais qui le lui aurait reprocher le jour J, puisque le public n'a pas le discours sous les yeux au moment où l'orateur s'exprime.

Mon coaching s'est porté en premier lieu sur le regard, la voix et le débit de parole de Xavier.

Le regard : balayer l'auditoire.

Pour l'aider, on a décidé de placer les membres de son équipe aux 4 coins de la boutique. Les regards de ses collaborateurs ont un effet rassurant pour lui.

La Voix : afficher autorité et confiance.

Xavier a une voix qui porte peu et une voix "qui s'excuse". Vous savez, c'est voix mielleuse, douce et sympathique qui manque d'affirmation.

Il s'agissait de rappeler à Xavier qu'il est l'hôte de la soirée, qu’il reçoit ses invités « chez lui », qu’il est expert dans son domaine. Nous avons donc travailler la préparation mentale de Xavier, pour afficher conviction et autorité. 2 ingrédients indispensables, mêlés à l’enthousiasme naturel de Xavier, pour viser la réussite de son intervention orale.

Quatrième étape : Le trac

Facteur troublant mais tellement important.

Xavier avait déjà les mains moites et tremblantes lors de nos répétitions. Normal vue l’enjeu de ce moment qui l’attendait. Le cœur qui bat plus fort, la voix qui chevrote

Le trac de Xavier était déjà là. 3 jours avant le « grand saut ».

Ce trac, c’est son envie de bien faire, de réussir ce moment, de ne pas échouer. Il viendra le rendre encore meilleur dès le début de son discours, comme il galvanise un comédien de théâtre au moment où le rideau s’ouvre.

Pour dompter ce trac, nous avons travaillé la respiration ventrale pour gagner en souffle et détendre le corps de Xavier. Il s’agissait aussi de visualiser l’issue positive de son intervention, pour rassurer Xavier.

Mais le plus efficace a été, sans nul doute, les répétitions que nous étions en train de faire. Lui dans un coin de sa boutique, ses notes dans une main, son regard balayant tout l’espace, son volume vocal plus puissant que d’habitude. Il apprenait, malgré lui, à gérer ce trac.

Cinquième étape : La mise en place

Xavier avait prévu un micro et une sono pour l’aider à porter son discours. Mais où se placer dans la boutique ? Xavier voulait rester dans sa zone de confort, derrière son comptoir. Une idée que j’ai rapidement balayé. Ce n’était pas le « vendeur de chocolat » que le public venait voir et entendre, mais l’hôte, l’orateur. Nous avons convenu que le meilleur endroit était dans un angle pour être vu de tous. Et pour surplomber la foule, je lui ai recommander de prendre de la hauteur en grimpant sur un marche pied à 50cm du sol.

Une mise en situation astucieuse qui a le pouvoir de capter l’auditoire. Dès que Xavier serait perché, il aurait toute l’attention du public.

Et pour l’anecdote, Le Maire de Bordeaux présent pour l’inauguration avait aussi prévu un discours après celui de Xavier. Et il monta, lui aussi, sur ce « perchoir » pour prononcer quelques mots.

Xavier était prêt, il connaissait les grandes lignes de son discours.

Je lui ai recommandé de répéter encore son discours 5 fois. Et de le faire à haute voix pour qu’il entende la musicalité de ses mots. Il l’a fait la douche, sur la route dans son casque en moto, dans son laboratoire en préparant ses chocolats.

Mais Xavier avait une consigne à respecter : stopper toute répétition le jour J.

Parce que son cerveau avait suffisamment enregistré l’information, et qu’il fallait le laisser souffler pour être prêt le soir de l’inauguration.

Parce que l’abus de répétition favorise le trac et retire toute spontanéité

Parce que Xavier avait encore beaucoup à s’occuper pour que tout soit prêt dans quelques heures.

Le Jour J

Le public conquis après seulement 3 secondes.

Quand Xavier monte sur le marche pieds et débute son discours, tout ne se passe pas comme prévu.

Les yeux rivés sur ses notes, il salue les 80 invités, leur souhaite la bienvenue… Et s’arrête…

« Et voilà » dit-il… En éclatant de rire !!!

Un effet pas calculé, très spontané, non préparé. Qui a eu l’effet de faire rire l’assistance qui ne s’attendait pas à ça.

Un rire communicatif, qui a rassuré Xavier, et qui a fait qu’en une poignée de seconde, l’orateur et son auditoire s’étaient connectés. Le public était conquis. Xavier n’avait plus qu’à dérouler. Avec humour et sérieux, discours structuré et spontanéité.

Xavier a été imparfait ! Comme on aime. Il a parlé avec son cœur, avec ses propres mots, sans lire un texte aux mots savants. Il a même fait sa requête au Maire de Bordeaux avec bienveillance et justesse.

Pierre Hurmic s’est livré aussi à l’exercice, dans le sillon de Xavier, avec les mêmes ingrédients. Sur la même tonalité conviviale proposée par Xavier.

Ce soir-là, Xavier a réussi son premier discours inaugural.

Surtout, il a fait passer un bon moment à son auditoire.

Et il a même pris du plaisir dans cet exercice, qu’il redoutait 3 jours plus tôt.

C’était mon principal objectif dans cet accompagnement/coaching de 3 heures (seulement !).

 

Bravo Xavier

Badge orateur !!!

L'actualité de la voix
Homme pitch
6 astuces pour prendre la parole en réunion

En réunion, avec vos collègues, vous éprouvez l’envie de participer à la conversation, de transmettre vos idées, montrer vos compétences.

Lire la suite

Femme pitch
Plus de la moitié de votre message passe par vos gestes

La communication non verbale désigne l'ensemble des éléments n'ayant pas de lien avec la parole ou le contenu de son discours. 

Lire la suite

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.

arrow_upwardTOP